La Saponification à froid

Hello tout le monde, aujourd’hui on parle Saponification à Froid (SAF).

Qu’est ce que la SAF ?

Il s’agit d’un processus de fabrication à froid respectant les matières premières utilisées dans le but de réaliser des savons artisanaux. La formule chimique est la suivante :
Triglycérides (corps gras) + Hydroxyde de sodium (soude) = Savon + Glycérine
Pour faire simple, le corps gras (les huiles) réagissent avec la soude pour créer une masse solide, on appelle cela la saponification.

Ce processus nécessite une bonne préparation et un équipement uniquement dédié à la SAF. N’ayant pas peur ! J’ai effectivement mit un certain temps avant de me lancer. Bien que cela n’est pas sorcier, il s’agit tout de même d’un procédé chimique. Lorsque vous utilisez la soude, il faut veiller à respecter quelques consignes de sécurité.

Règles de sécurité

Bien se protéger : porter un tablier ou une blouse qui couvre entièrement vos bras ainsi que des gants en caoutchouc et pas en latex. Porter également des lunettes de protection (vous en trouvez facilement en magasin de bricolage).

Laissez une bouteille de vinaigre blanc à proximité en cas d’accident

Travailler dans un espace ventilé et prévoyez le temps nécessaire (installation, procédé, rangement = 2h)

Matériel

Il est important d’utiliser du matériel exclusivement pour la SAF, comme pour la fabrication des cosmétiques maison, n’utilisez pas vos ustensiles de cuisine.

  • un équipement de protection : blouse, gants, lunettes + masque
  • Une balance précision
  • Deux ou Trois carafes résistantes à la chaleur , attention ne pas utiliser des ustensiles en aluminium !! Pensez à prendre des carafes suffisamment grandes
  • des cuillères ou tasses doseuses ou des petits bols pour peser les ajouts
  • un mixeur plongeur
  • un fouet
  • un termomètre
  • couteau, cuillère à soupe
  • des moules en silicone.

Le processus de fabrication

Pour une première recette, je vous propose une recette très simple avec deux corps gras avec la possibilité de réaliser ou non un marbrage.

  • 360 g d’huile d’olive
  • 140 g d’huile de coco
  • 70 g de soude caustique (vous en trouverez en magasin de bricolage, à manipuler avec précaution)
  • 150 g d’eau glacée
  • 3,6 g de lactate de sodium (facultatif, il permet un démoulage pour facile du savon)
  • 50 gouttes d’huile essentielle d’ylang-ylang
  • 7 g d’argile violette (pour le marbrage)

Veillez à bien respecter les quantités de façon très précise, en effet l’indice de saponification n’est pas le même en fonction des huiles végétales. Vous pouvez utilisez un calculateur en ligne, mais je vous conseille de ne pas faire des recettes trop compliquées pour un début.

La trace
  1. Préparation : Bien nettoyez votre plan de travail et sa laver les mains. Disposez l’ensemble des ingrédients dont vous aurez besoin et les ustensiles. Ventiler la pièce.
  2. Équipez vous !
  3. Pesez la soude puis l’eau. Versez lentement la SOUDE DANS L’EAU (et SURTOUT PAS l’inverse), remuez doucement pour la soude se dissout dans l’eau en évitant de respirer les vapeurs au dessus de votre carafe ou bécher. Attention ça chauffe, placer un thermomètre dans le bécher puis laissez la préparation à l’écart en attendant que sa température descende jusqu’à 40°C.
  4. Pesez ensuite le reste des ingrédients, faire fondre au bain marie l’huile de coco car elle est solidifiée.
  5. Une fois que le mélange eau + soude a atteint 40°C, le versez dans les huiles (et pas l’inverse). Ajoutez l’huile essentielle. Mixez au mixeur plongeur jusqu’à ce que la texture soit homogène et qu’apparaisse ce que l’on appelle la trace, c’est à dire l’empreinte que laisse à la surface le mixeur une fois. Lorsque vous relevez la pâte à savon sur le dessus, vous devez voir apparaître une trace comme lorsque vous faites un gâteau. Il faut arrêtez de mixer sinon votre pâte à savon sera difficile à verser dans le ou les moules.
  6. Si vous souhaitez ajoutez l’argile violette pour réalisez le marbrage, je vous conseille d’arrêter de mixer un peu plutôt pour que la trace soit légère afin de remixer par la suite. Séparez votre pâte en deux, ajoutez l’argile violette dans l’une des deux pâtes et remixer jusqu’à la trace.
  7. Versez ensuite les deux pâtes sur la longueur du moule de façon simultanée. Utilisez ensuite une pic en bois pour réaliser le marbrage.
  8. Laissez séchez entre 36h et 72h avant de démouler. Procédé au découpage du savon (remettre ses gants, le savon est encore caustique) puis c’est parti pour la cure de 4 semaines !!!
Privilégier les moules en silicone, ce qui facilite le démoulage du savon.

Pour aller plus loin dans votre réflexion et démarche de saponification, je vous conseille le livre « Fabriquez ses savons » très bien expliqué et très complet.

J’espère que cet article vous aura aidé à sauter le pas de la saponification. Vous serez fier de réaliser vos propre savons et votre peau vous dira merci 🙂

N’hésitez pas à me laisser un commentaire.

A bientôt 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s